FIV 3 - TEC 1

Un merveilleux feu d’artifice

Imaginez la grossesse comme un voyage en train: attendre sur le quai (quelques mois – années…), composter son billet, monter dans le train, faire contrôler son billet, profiter – un peu – du voyage et des paysages et puis…arriver en gare d’arrivée…

Après un premier taux à 314, puis un deuxième à 1922 et enfin un autre à 6099, le voyage aurait pu paraître idyllique. Mais dans la foulée, le sang a fait son apparition. Puis d’autres symptômes assez hard  – qui auront été de l’hospitalisation à une menace d’accouchement prématurée –  ont fait leur apparition jusqu’à la fin.  Le voyage en train aura été mouvementé à peine montés dans celui-ci. [Non, même après s’être battu pour avoir un bébé, la grossesse c’est pas DisneyLand et on peut avoir le droit de râler, de se plaindre beaucoup – sans culpabiliser – d’en avoir marre des symptômes (parce que bordel, ça aussi il y en a un paquet) et d’avoir des pensées pas cool. On reste humain(e)s avant tout]. Je vais pas étaler la grossesse ici, ce n’est pas le but. Pour celles que ça intéresse, le blog qui parle de toutes mes galères – et je crois que comme bon nombre, j’ai bien été servie – mais aussi de mes joies – parce que oui il y en a quand même eu – c’est ici.

Aujourd’hui, nous sommes arrivés à destination. Le train nous a déposé sur le quai d’une autre gare. La gare de la parentalité, dont nous rêvions depuis des années.

L’Étincelle est apparue le 13 avril 2019 à 05h40 après 36h de travail jaillissant comme un magnifique feu d’artifice dans nos vies.

Nous sommes désormais trois. 

Nous y sommes arrivés. Six années après l’arrêt de la pilule et cinq ans de PMA.

La PMA nous aura bouffé du temps, de l’énergie. La PMA nous aura fait beaucoup pleurer. Des litres d’eau évacués de nos corps, des mouchoirs utilisés pour sécher les larmes ou essuyer la morve qui coule…mais elle nous aura aussi apporté le plus beau des cadeaux. Nous avons été du bon côté des statistiques dans ce parcours. C’était pas gagné et nous avions vraiment perdu espoir. A tel point que cette FIV 3 était la dernière avec mes gamètes. On a tenté le coup de poker…et ce blastocyste J5 qui, le 18 juillet 2018 a été déposé délicatement dans mon utérus et qui brillait de mille feux sur l’écran de la gynécologue est devenu des mois plus tard un magnifique bébé (mais nous n’en doutions pas). Notre Étincelle. 

Il nous reste cinq blastocystes au congélateur de la Clinique.  Sauf bébé couette – oui, là tout de suite, je suis méga optimiste – nous reprendrons [peut-être] un jour le chemin de la PMA et notre histoire s’écrira de nouveau ici, pour essayer d’ agrandir notre famille.

Aujourd’hui j’ai décidé d’abandonner ma plume. De tirer ma révérence. Pour un temps [peut-être]. J’ai envie de me consacrer à 100% à cet enfant que j’ai si longtemps attendu et pour lequel je me suis battue. « Leave behind your heartache, cast away ». J’ai envie de laisser la PMA derrière moi, de profiter, savourer, redevenir la fille que j’étais avant ce parcours. Je souhaite avancer.  Mais avec ce blog, je ne crois pas que cela soit possible.

Comment mettre de côté ce blog qui a été mon carnet de bord pendant toutes ces années de galère? Comment dire au revoir [pour un temps ?] à mes fidèles lectrices (blogueuses et en sous-marin) qui ont été d’un soutien sans faille dans les bons jours comme dans les plus sombres?

Merci à vous  pour votre soutien inébranlable dans les bons et les mauvais moments. Pour vos marques d’affection. Vos mails. Vos petits cadeaux dans la boite aux lettres. Pour la bienveillance de certaines, la solidarité, et pour quelques unes…de votre amitié hors blog.

Le chemin vers la parentalité en PMA est parfois court, souvent long et loin d’être un long fleuve tranquille. Prenez soin de vous, de votre couple. Prenez le temps de vous reposer lorsque les échecs deviennent trop durs.

Je croise bien fort mes doigts pour que vous réussissiez tous et toutes à connaître la parentalité, qu’importe le chemin emprunté.

A bientôt peut-être…

Mme Souris, Mr Souris, et Esteban

 

 

 

 

 

 

99 réflexions au sujet de « Un merveilleux feu d’artifice »

  1. Bonjour, je suis en essais bébé 1 depuis juin 2017 et suivie en PMA depuis un an et demi pour syndrome OPK. J’ai ressenti le besoin d’écrire moi aussi. Voici l’adresse de mon blog si vous souhaitez suivre mon parcours : laviedally.home.blog. J’espère moi aussi une issue positive et l’arrivée prochaine d’un mini nous. Bonne journée

    J'aime

    1. Merci Mouchette !
      C est clair que déjà pendant la grossesse, quand tout allait bien le temps s est accéléré mais encore plus depuis la naissance du petit.
      Le temps est différent de celui durant notre parcours ou rien ne semblait avancer. Là, ça avance un peu trop vite à mon goût !

      Aimé par 1 personne

    1. Ma Charlie… tout ça c’est aussi un peu grâce à toi et Simone.
      Alors pleins de coeur sur toi. ❤❤❤❤❤❤
      Jai pas osé t écrire de peur de paraître intrusive mais J espère que tout va bien pour toi et ta mini toi.

      J'aime

Pour me laisser un petit mot ....

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.